Pulsions, un spectacle de Kyan Kojandi

– On va voir du stand-up ce soir?
– J’ai pas envie, je suis malade. Vas-y tout seul.
– Allez quoi, c’est Kyan Kojandi, le mec de Bref, ça va être cool.
En plus, il y aura peut-être Navo en première partie. Tu sais Navo, je t’avais montré  la Bande pas dessinée et fait écouter ses podcasts quand il était venu à Namur  – Pourquoi «peut-être» en première partie?
– Ben il est pas annoncé. Je lui ai demandé s’il venait sur twitter mais ce connard a pas répondu
– Attends, tu parles comme ça d’un mec dont tu es fan juste parce qu’il t’a  pas répondu?
– …
– Tu crois pas qu’il a autre chose à foutre que de répondre à un inconnu sur twitter?
– …
– Ce serait pas plutôt Toi le Roi des connards?

Bref, je suis allé voir le seul en scène de Kyan Khojandi au Trocadero de Liège. En première partie, il y avait son co-auteur Navo et c’était vachement bien. Lire la suite

Keren Ann – Bande originale

Il est l’heure de faire une confidence. Quand j’étais enfant, je n’aimais pas la musique. Plus exactement, je pensais ne pas aimer la musique. La conséquence sans doute de grandir au sein d’une famille aussi peu chaleureuse que mélomane. Habiter un endroit perdu au milieu de nulle part n’étant pas le prélude idéal pour s’ouvrir à la la culture en général. Parce que non, les marches folkloriques de l’Entre Sambre et Meuse ne peuvent être considérées comme culturelles en ces lieux.
Heureusement, sont arrivés dans le désordre MTV, l’adolescence, les potes, les filles, l’alcool… Liste non exhaustive.
Et Laëtitia, mon amoureuse ma correspondante polonaise, cinéphile et fan de La Biographie de Luka Philipsen, premier album de Keren Ann.
Assez vite, la polonaise s’est éclipsée. La musique de Keren Ann est restée. Pour de bon.

Lire la suite

Médor, média muselé

Médor censuré

Médor n’est pas que le nom d’un chien. C’est aussi celui d’un projet un peu fou : un nouveau magazine coopératif trimestriel d’enquêtes et de récits en Belgique francophone. L’ambition étant de faire (re)vivre un journalisme d’intérêt public. Médor, un périodique qui n’est pas là pour fermer sa gueule. Utopique? Peu importe. Aujourd’hui, sans doute plus que jamais, le citoyen a besoin de comprendre le monde qui nous entoure. Et ce n’est pas évident. Lire la suite

L’Originale, by Thomas Hercouët

Snoopy

Passe temps quasi exclusif il y a encore quelques dizaines d’années, le poste de radio est devenu un fond sonore oublié par le public de l’internet. Un gadget dépassé, pour ne pas dire ringard. Comme d’autres, le média radio est à réinventer. Et ce n’est pas forcément évident1.
Même si le secret n’a pas changé au fond : l’auditeur doit avant tout avoir l’impression qu’on s’adresse juste à lui. Comme aux plus grandes heures de la libre antenne.

Thomas Hercouët est un homme de radio. La vraie, celle qui parle avec les gens. Et celle-là se fait de plus en souvent sur le web. Que ce soit en live ou en podcast. Sur Soundcloud, itunes ou l’incontournable Youtube. Les moyens techniques d’aujourd’hui au service d’un animateur à l’ancienne, qui prend le temps. Après tout, la passion n’a pas besoin d’horaire pour s’exprimer. Lire la suite

Mes BD à moi : Pilules bleues

pilules bleues

Le premier coup de vieux arrive sans crier gare. Un jour, un jeune te vouvoie et t’appelle Monsieur. Le con. Le temps passe, inexorablement. Le front commence à pousser dangereusement et, alors que tu ne l’as pas vue grandir, ta filleule te confie, détails à l’appui, ses premières expériences sexuelles amoureuses.

Dans les années 80, les premiers émois se passaient devant Cocoricococoboy ou, à la limite, à la page sous-vêtements d’un catalogue 3 suisses. Aujourd’hui, la génération youporn a plus de vidéos à disposition que pour occuper toute une vie.

Les temps changent. Le monde évolue. Le sida est toujours là. Lire la suite

Café Numérique à Namur : conférence sur la liberté d’expression au Quai 22

Café numérique

Les Cafés Numériques existent depuis déjà 4 ans et prennent place dans une douzaine de villes. Régulièrement, des conférences gratuites sont proposées au public. Les thèmes abordés, divers et variés, étant toujours en rapport avec l’aspect numérique.

Au menu du soir, trois intervenants venus débattre de liberté d’expression, vaste sujet s’il en est. Lire la suite

Hooverphonic au Théâtre Royal de Namur

Hooverphonic au Thâtre de Namur

Classique parmi les classiques de la scène belge, Hooverphonic fêtera cette année ses 20 ans d’existence. En octobre pour être plus précis. Un sacré bail. Le huitième opus du goupe, Reflection sorti en 2013, regorge de titres courts, aux inspirations très pop.

«Il y a quinze morceaux en 42 minutes. On aime cela, on est fans des années 60, où beaucoup de chansons duraient 1 minute 50, 2 minutes. Avec l’âge, on apprend à ne pas dire plus que ce que l’on a à dire, à ne pas tirer en longueur les histoires. »

Le groupe d’Alex Callier revenait ce 21 mars dans la capitale wallonne pour une des dernières dates de sa tournée. Lire la suite

L’excellent spectacle de – l’inconscient et sympathique – Dan Gagnon

L'excellent spectacle de Dan Gagnon

Dan Gagnon est un drôle de phénomène. Un canadien émigré en Belgique, de son plein gré qui plus est. Dan Gagnon a travaillé sur nrj. Il est donc connu des gens qui aiment la musique de merde avec qui nous ne partageons pas les mêmes valeurs.

Le néo-belge a été chroniqueur dans Sans Chichis, l’émission phare des après-midi de la rtbf. Il est ainsi célèbre principalement chez les pensionnés, chômeurs et ceux restés chez eux avec la gastro 1.

Dan Gagnon présente depuis plus d’un an un late show à l’américaine. Sauf que c’est sur la rtbf. Avec les moyens de la rtbf. Lire la suite

Beautés Soniques 2014 : mini review Amatorsky – François and the Atlas Mountain – Son Lux

Beautés soniques 2014

On a déjà dit ici tout le bien qu’on pensait de la première édition du festival urbain et automnal. Les Beautés Soniques prenaient leurs quartiers ce dimanche 02 novembre dans le toujours très classe théâtre royal de Namur. Premier constat, le public du jour est définitivement plus jeune (et jolie) que l’assistance habituelle en ces lieux. A peine le temps de boire une Vedett au foyer et l’on a déjà eu le temps de tomber amoureux quinze fois.

Fidèle à son credo, le festival a pour ambition de faire la part belle à la découverte et au partage. L’affiche du jour ne déroge pas à la règle.  Lire la suite

Beautés Soniques 2013 : Namur was Alive

Beautés soniques banière

Il était une fois dans une province pas très lointaine, un village* peuplé de pantouflards bourgeois calmes et braves citoyens qui, une fois la nuit tombée, ne s’aventuraient pas à mettre le nez dehors.

Namur, une capitale où il ne se passait pas grand-chose. Une cité que l’on pouvait qualifier de belle au bois dormant.

Mais ça, c’était avant. Il est loin le temps où un samedi soir consistait à chercher en vain une bonne soirée pour mieux se rabattre sur le vol éhonté d’affiches d’abribus – de préférence H&M. Voilà déjà un moment que, doucement mais sûrement, l’offre culturelle s’enrichit. Ce n’est plus vraiment une surprise. Ce n’est pas encore tout à fait une habitude. C’est néanmoins un cas avéré de multi-récidive.

Dernier exemple en date : la première édition des Beautés Soniques.

Lire la suite

Master classe Web Séries à Namur – rencontre avec Bruno Muschio et François Descraques

ACA_invitation_web

Le web, vaste monde où le meilleur côtoie souvent le pire. Comme dans la vraie vie en fait. Au royaume de l’humour, Rémi Gaillard est sans doute le plus connu, la figure historique de la farce francophone.

Internet, ou une façon de diffuser ses blagues à peu de frais : une caméra fixe, du talent dans le meilleur des cas, et c’est parti. Sans contrainte de durée ni de résultat, l’imagination est la seule limite.

Un univers que les gens d’un certain âge ne peuvent soupçonner, définitivement trop vieux pour ces conneries. Lire la suite