Médor, média muselé

Médor censuré

Médor n’est pas que le nom d’un chien. C’est aussi celui d’un projet un peu fou : un nouveau magazine coopératif trimestriel d’enquêtes et de récits en Belgique francophone. L’ambition étant de faire (re)vivre un journalisme d’intérêt public. Médor, un périodique qui n’est pas là pour fermer sa gueule. Utopique? Peu importe. Aujourd’hui, sans doute plus que jamais, le citoyen a besoin de comprendre le monde qui nous entoure. Et ce n’est pas évident. Lire la suite

Café Numérique à Namur : conférence sur la liberté d’expression au Quai 22

Café numérique

Les Cafés Numériques existent depuis déjà 4 ans et prennent place dans une douzaine de villes. Régulièrement, des conférences gratuites sont proposées au public. Les thèmes abordés, divers et variés, étant toujours en rapport avec l’aspect numérique.

Au menu du soir, trois intervenants venus débattre de liberté d’expression, vaste sujet s’il en est. Lire la suite

Splish splash splosh vlan : il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes

space-jam

Alors qu’un hiver n’en finissait plus de s’éterniser, un blog n’en finissait plus d’être à l’abandon. Retour en mode aléatoire sur une période glaciale. Lire la suite

Ça m’énerve – Il n’y a pas de sapin au Caméo cette année

Calendrier Maya

C’était un matin de décembre. Un matin un peu brumeux. Comme tous les matins de décembre. Je me suis levé ce matin-là, comme tous les autres de bonne heure et de bonne humeur. J’ai réchauffé du lait pour mon chocolat chaud (je n’aime pas le café) pendant que j’enlevais la prise de mon smartphone mis en charge la veille. Le son de Télématin retentissait dans tout l’immeuble. L’une des joies de vivre en appartement et d’avoir pour voisine une dame âgée matinale et immensément sourde. Je serais bien descendu lui demander de baisser le son de sa télé 4/3 mais, si elle n’avait visiblement plus toute sa tête, elle avait encore tout son cœur. J’avais bien vu que je lui avais fait de la peine la dernière fois. J’avais donc décidé de m’en accommoder. Je devais de toute façon aller faire semblant de bosser dans peu de temps. Bref, c’était un matin comme il y en avait tant d’autres, où rien ne semblait particulièrement clocher, où tout allait pour le mieux, c’est-à-dire pas très bien. Lire la suite

Pure fm, le jour d’après – good music makes good people…

Eté 2012 Une dernière photo d’équipe avant le vent du changement

Eté 2012 Une dernière photo d’équipe avant le vent du changement

Où sont passées les sirènes, au final j’crois que j’me suis fait bouffer par le système 1

Née en 2004 sur les cendres Radio 21, la radio qui respire (premier slogan) se voulait branchée, défricheuse de talents sinon avant-gardiste. Bref, à défaut d’être vraiment alternative, la ligne de conduite était bien de présenter une couleur musicale décalée peu en rapport avec l’encombrement répétitif en vigueur partout ailleurs.

Radio formatée, forcément formatée, mais différemment. Good music makes good people, le slogan emblématique (flirtant entre arrogance et second degré) annonçant l’ambition. Oui mais ça, c’était avant, la station ayant discrètement annoncé revoir ses ambitions à la baisse pour la rentrée de septembre. Lire la suite